05 55 43 83 55

40 millions de tonnes. C’est la production de déchets de chantier de la France chaque année. Encore trop peu considérés ou enfouis, plus de la moitié de ces déchets ne sont pas valorisés. Tapiero a voulu se pencher sur le recyclage des déchets de chantier. Focus !

Quels sont les enjeux du recyclage des déchets de chantier ?

Aujourd’hui la valorisation des déchets des chantiers est un vrai défi à échelle nationale. Le gouvernement conduit d’importantes actions de communication pour sensibiliser les professionnels du secteur à l’importance de valoriser les déchets de chantier. Au niveau européen, la réglementation estime qu’en 2022,  au moins 70% des déchets devront obligatoirement être valorisés afin de produire de la matière première énergétique voire de la matière première.
La filière de la collecte et du traitement pour valorisation des déchets de chantier s’organise. Le projet d’eco-organisme VALOBAT a vu le jour cet été 2021 et réunit 26 entreprises engagées pour faire progresser le recyclage des déchets du bâtiment.

Avec cette réglementation, on devrait observer une diminution de près de 15% des déchets de chantier qui étaient laissés à l’abandon ou enterrés.

Comment se déroule le recyclage sur les chantiers ?

On distingue sur les chantiers trois types de déchets ayant des méthodes de recyclage et de valorisation différentes :

Ce qu’on appelle les déchets inertes : Les pierres, morceaux de briques et de verres, morceaux de terrasse ou résidus d’explosion. Ces déchets représentent à eux seuls environ 65% de la production de déchets de chantier. Les déchets inertes sont collectés, triés puis recyclés pour être réutilisés sur les chantier

Ce qu’on appelle les déchets non dangereux : Les morceaux de bois, de cartons, de plâtre, de plastique ou encore les métaux. Ils sont collectés pour être triés et ensuite envoyés dans différentes usines spécialisées pour être valorisés.

Ce qu’on appelle les déchets dangereux : Les morceaux de bois traités avec du vernis ou autre, les peintures et les métaux lourds. Ils sont collectés et doivent être traités dans des usines spécialisées.

Quelles sont les différentes étapes du recyclage ?

1 – La collecte des déchets de chantier

En France, la plupart des déchets de chantier sont mis en benne et collectés en camion par des entreprises spécialisées. Ils sont transportés ensuite dans différentes usines de traitement. Certaines entreprises proposent également une collecte des déchets de chantier par voie fluviale pour éviter de prendre des camions et ainsi polluer moins. Pour la collecte, plusieurs entreprises comme Tapiero, mettent à la vente des sacs en papier grande contenance pour collecter les débris. Alternative pratique et écologique au big bag, le sac à gravats en papier permet de regrouper les déchets de chantier de toutes sortes. Ces sacs à gravats en papier ultra résistant permettent d’accumuler jusqu’à 80 kg de déchets et ainsi limiter les allers-retours énergivores.

2 – Le tri des déchets de chantiers

Plus le tri des déchets est effectué en amont, moins celui-ci est coûteux et plus simple est rendue la valorisation. Le tri effectué sur le lieu du chantier permet d’effectuer la séparation mais aussi la préparation et le nettoyage des déchets. Ils vont alors pouvoir entrer en processus de valorisation. Les sacs en papier résistants et de grande contenance sont parfaits pour faciliter le tri des déchets de chantier directement dans les espaces de travaux. Notamment dans le cadre des rénovations.

3 – La transformation des déchets de chantier

Enfin, une fois entrés dans le processus de valorisation, les déchets de chantier, sont pour certains retransformés en matériaux de construction. Ils sont renvoyés sur les chantiers afin d’être utilisés. Cette méthode permet aux entreprises du secteur du bâtiment de réduire leurs dépenses en matériaux de construction.

Ces autres articles
peuvent vous intéresser.

Télécharger notre catalogueTélécharger la brochure

Télécharger
notre catalogue

    X