05 55 43 83 55

La gestion : tri, collecte et valorisation des biodéchets est une pratique encore assez méconnue du grand public. Tout d’abord beaucoup d’entre nous ne sont pas dans la capacité de distinguer un biodéchet des autres déchets. Pour cause, un manque d’informations et de communication à ce sujet !

Il est pourtant aujourd’hui nécessaire de participer au processus de collecte et de tri pour une valorisation essentielle de ces déchets qui deviendra obligatoire pour tous en 2025. De plus en plus d’entreprises commencent à mettre en place des moyens et innovations afin de faciliter cette valorisation.

Qu’est-ce qu’un biodéchet ?

Biodéchets

Comment mettre en place le tri et la valorisation des biodéchets ?

1 – Débuter le tri des biodéchets avec les bonnes bases

La première étape est de bien comprendre ce qu’est un biodéchet afin de le traiter. Ce sont des déchets qui ont la particularité de se dégrader à l’air libre. Nous allons aussi bien retrouver des produits alimentaires périmés que des épluchures ou encore des fruits ou légumes. Les déchets verts représentent également plus de 50% des biodéchets et seront très utiles pour la création d’un compost. Attention, les déchets de type boucherie ou cadavres d’animaux ne rentrent pas dans cette définition de biodéchets. En effet, leur valorisation s’avère plus difficile en raison de normes d’hygiène différentes.

Une fois cette distinction faite, on peut évaluer le volume de biodéchets produits. Pour une première estimation faites le tri des biodéchets un jour d’activité standard et calculez le nombre de sacs en papier remplis. Et multipliez par le nombre de jours d’activité en semaine.

Bien sur cela permet de mobiliser toutes les parties prenantes : famille, entreprise ou collectivité à réfléchir ensemble sur les solutions existantes pour réduire au maximum vos biodéchets. Inutile de rappeler que le meilleur déchet reste celui que l’on ne produit pas.

Outre la question environnementale, la  vision économique de la gestion des biodéchets est tout aussi importante. Ainsi, le coût de traitement des biodéchets non triés et donc collectés avec le reste des ordures ménagères est estimé un montant moyen de 110 euros par tonne. En effet, ceux qui sont non triés sont généralement incinérés engendrant un coût moyen estimé entre 80 et 150 euros la tonne.

2 – Mettre en place un processus de valorisation des déchets

Vous maîtrisez maintenant les bases à connaître au niveau du tri des déchets, voyons ensemble comment est appliqué le processus de valorisation. L’objectif en est simple : tout doit être entrepris pour éviter l’incinération et l’enfouissement des biodéchets.

valorisation

Suite à la première étape de tri, les biodéchets entrent en phase de valorisation. Mais qu’est-ce que cette valorisation alors ? C’est le traitement permettant de transformer la matière organique des biodéchets afin qu’elle puisse être recyclée comme le compostage. En 2025, une nouvelle réglementation sera mise en vigueur, obligeant tous les ménages à trier leurs déchets. Selon leur nature, certains biodéchets peuvent également être valorisés dans des méthaniseurs afin d’être transformés en biogaz.

Biodéchets

 

Que choisir alors entre le compostage et la collecte séparée pour vos biodéchets ? La collecte séparée va être beaucoup plus adaptée si l’alimentation carnée représente la quasi-totalité de vos déchets. En effet, cette collecte va vous permettre d’éloigner tout d’abord la présence néfaste de certains rongeurs dans votre compost mais aussi une dégradation plus rapide de vos biodéchets en temps de grand froid, en hiver par exemple. Le compostage, lui, va vous offrir une solution demandant moins d’installation et de budget, et va vous permettre d’obtenir un terreau de bonne qualité.

Les projets mis en place pour faciliter la collecte des biodéchets en France

Des bacs automatisés dans Paris pour la collecte de biodéchets

Dans le 13ème arrondissement parisien, une entreprise innovante « Les Alchimistes » a eu comme idée d’installer 5 bornes avec des bacs de 225 L chacune à destination de 3 200 foyers afin de faciliter la récolte et la mise en compost des biodéchets. Le principe est assez simple : l’utilisateur télécharge l’application concernée qui lui permet via la géolocalisation de trouver la borne la plus proche de chez lui. Il suffit ensuite d’aller chercher directement à la borne son sac en papier ou seau selon votre quantité de déchets. Une fois vos biodéchets collectés, il suffit de les placer directement dans les bornes pour qu’ils soient collectés et valorisés. Cette initiative rentre vraiment dans une volonté de la capitale française d’améliorer la prise en charge des biodéchets surtout quand on sait que chaque année les Français consomment plus de 20 millions de biodéchets. L’enjeu est également de pouvoir permettre aux parisiens de créer du compost dans un milieu urbain où il est souvent très difficile de disposer d’un espace vert ou d’un jardin.

lesalchimistes

@lesalchimistes

Des biodéchets collectés et transformés en gaz naturel à Strasbourg

40 tonnes de biodéchets. C’est ce que la start-up strasbourgeoise Green Phoenix a déjà réussie à récolter en un an via le parcours d’une dizaine de vélos « cargo » dans les rues de Strasbourg. Leur initiative s’inscrit dans une volonté de valoriser des biodéchets voués à l’incinération. Ils récoltent ainsi ces déchets et les acheminent dans des cuves à destination d’une entreprise partenaire située à 10km de Strasbourg afin qu’ils soient transformés en gaz vert. L’objectif de cette initiative n’est pas seulement de faciliter la valorisation et la collecte des déchets mais de démontrer également qu’il est possible de méthaniser les déchets sans avoir à polluer. La start-up n’a depuis ce jour que transformé 12 tonnes de biodéchets en gaz naturel mais devrait doubler ce chiffre d’ici fin 2022.

Collecte de biodéchets auprès des restaurateurs au service des maraîchers d’Albi

Comment soulager les restaurateurs en se mettant au service des maraîchers ? C’était là toute la problématique de l’association albigeoise « La Recyclada« . Trop de restaurants considèrent encore que jeter tous les déchets dans une seule et même poubelle est un gain de temps. Pourtant il n’en est rien, ces déchets peuvent avoir une seconde vie et servir à beaucoup de commerces comme les maraîchers. Ainsi, pour 30 euros par mois, l’association se propose de récolter auprès des restaurateurs tous les déchets dits biodéchets que ceux-ci consomment. Leur initiative ici est de tout faire à vélo afin de consommer le moins possible mais aussi d’informer les restaurateurs sur le danger de l’incinération de ces déchets pour la planète. En effet, une fois incinérés, ces biodéchets se transformer en gros nuage de CO2, pouvant provoquer également nombreux risques pour la santé.

biodéchets

@larecyclada

La commune de l’Hérault sollicite l’adoption de poules pour réduire les déchets verts !

 150 kg de déchets végétaux. C’est ce que consomme une poule en moyenne chaque année. De quoi bien réduire sa production de biodéchets n’est-ce pas ? La mairie de Bessan a donc eu l’idée assez folle mais efficace d’acheter une centaine de poules afin de les distribuer à ses habitants dans le but de réduire la consommation de biodéchets dans les foyers. La poule a cet avantage de pouvoir manger un peu près la quasi-totalité de vos déchets alimentaires et végétaux. L’objectif est donc ici de réduire de 20 à 30% la quantité des déchets végétaux consommés chaque année dans les foyers. Il semblerait qu’avec ce dispositif la mairie de Bessan ait trouvé l’idée parfaite pour redonner vie à vos jardins tout en redonnant une vie à vos déchets verts.

Les collectivités françaises mettent en place un plan d’action pour imposer un tri à la source

Les collectivités, elles aussi, mettent en place aujourd’hui en France, plusieurs projets afin de réduire l’émanation de biodéchets. Elles réfléchissent alors en amont à comment procéder à une évaluation complète des coûts des opérations mais aussi à un recensement des différentes sources de déchets produits par les ménages. Ainsi, elles parviennent à mieux organiser la collecte en fonction du lieu et des habitudes de consommation des ménages. Une fois les stratégies mises en place, elles proposent des solutions adaptées permettant une meilleure gestion du tri à la source. Pour mieux sensibiliser les habitants des communes, beaucoup d’entre elles mettent en place des actions de sensibilisation et d’information pour les accompagner au mieux. Ces différentes stratégies sont adaptées aux différents territoires, une commune peut très bien mettre en place une stratégie ne fonctionnant pas dans une autre. Cependant, dans certaines collectivités, on peut trouver un mélange de différentes solutions de tri à la source comme des composteurs de jardin ou alors des composteurs collectif placés dans chaque quartiers.

Tapiero, acteur d’une politique zéro déchet

Tapiero reste un acteur important de la valorisation et de la collecte de vos biodéchets. Nous travaillons depuis de nombreuses années maintenant au service des particuliers et des collectivités afin de faciliter la gestion et le tri de leur déchets. Nous avons tout d’abord mis à la disposition de notre clientèle des sacs « bio-seau » pour la collecte des biodéchets. Ces sacs en papier permettent de transporter de manière sécurisée et écologique les biodéchets dans un contenant papier afin de ne pas salir les poubelles et pour qu’ils soient directement acheminés vers des composteurs ou points de collecte. Pour notre clientèle de particuliers souhaitant elle aussi valoriser ses déchets dans une démarche écologique, nous proposons des sacs en papier déchets verts, écologiques et résistants dans le but de faciliter le traitement de vos déchets verts. Avec l’approche de l’automne et des centaines de feuilles dans votre jardin, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour récupérer vos déchets végétaux et optez pour une solution simple et écologique.

sac-dechets-verts-2

 

Ces autres articles
peuvent vous intéresser.

Télécharger notre catalogueTélécharger la brochure

Télécharger
notre catalogue

    X